Date : page réalisée sous l’hégémonie Dreamweaver

Auteur : les anciens

Source :

  • D
  • B

Eté 2008 : Brieuc.

Notes : 10.02.09

  • Winmerge : ok – Sylvie
  • Mise en page [liens internes, tdm, en bref !, passage général sur la mise en page de la feuille] – Sylvie

30-03-2009 : Application des nouveaux styles de mise en page. Julien.

La rentabilité de la rénovation énergétique d’un équipement électrique dépend du coût du kWh payé par l’institution durant les heures de fonctionnement. Les situations rencontrées sont multiples, l’idéal étant évidemment d’effectuer un calcul propre à sa facturation.
Le cas étudié ici est celui d’une école classique de l’ordre de 500 élèves. L’école est alimentée en basse tension avec une puissance installée de 50 kVA et est équipée d’un compteur bi-horaire. On notera que les écoles techniques sont, en général, alimentées en haute tension.

Audit 

Pour mieux comprendre les termes d’une facture électrique, cliquez ici !

Voici une situation que l’on peut utiliser dans les estimations de temps de retour :

Cas : l’installation fonctionne en journée, 10 h sur 24, uniquement pendant la période scolaire (170 jours par an).

Hypothèses de calcul :

  • la pointe quart-horaire de l’institution est de 50 kW,
  • l’amélioration de l’installation électrique permet de gagner 1 kW par rapport à la situation existante,
  • le tarif électrique appliqué est le tarif basse tension > 30 kVA.
Prix en janvier 2004 !

Cas : l’installation fonctionne 10 h sur 24, 170 jours par an

Paramètre de la facture Quantité Prix unitaire Durée de facturation Coût

kW

1 kW 2.27 €/kW.mois 12 mois/an 27.2€/an

kWh heures pleines

1 700 kWh 9.56 c€/kWh 1 700 h/an 162.5€/an

kWh heures creuses

0 kWh 6.58 c€/kWh 0 h/an 0 €/an

Total

189.7€/an

Prix moyen du kWh économisé (HTVA)

= 189.7 €/an/1 700 kWh/an

0,11€/kWh