Date :

  • page créée en novembre 2011

Auteur :

  • Claude – relecture : Olivier.

Référence :

 

Épaisseur du profilé  d’encadrement dr (en mm)

Ur[W/m²K] (1)
 (voir fig. D1) Bois de feuillus
λU = 0,18 W/m.K
Bois de résineux
λU = 0,13 W/m.K
50 2,36 2,00
60 2,20 1,93
70 2,08 1,78
80 1,96 1,67
90 1,86 1,58
100 1,75 1,48
110 1,68 1,40
120 1,58 1,32
130 1,50 1,25
140 1,40 1,18
150 1,34 1,12

 tableau D.1 – Coefficients de transmission thermique des profilés d’encadrement en bois, Ur en W/m²K.

d (en mm) : plus petite distance entre les profilés d’encadrement métalliques à coupure thermique Ur = [W/m²K] (2)
8 4,51
10 4,19
12 3,91
14 3,76
16 3,59
18 3,43
20 3,28
22 3,21
24 3,07
26 3,04
28 3,00
30 2,97
32 2,96
34 2,95
36 2,93

 tableau D.2 – Coefficients de transmission thermique de profilés d’encadrement métalliques à coupure thermique, Ur en W/m²K.

On peut généralement considérer une valeur Uf0 = 5,90 W/m²K lorsque les aires intérieures et extérieures du châssis sont équivalentes. Si celles-ci ne le sont pas, la valeur de Uf, peut aller jusque 9 W/m²K.
Matériau et type de profilé d’encadrement Ur = [W/m².K] (1)
Profilé d’encadrement PVC

minimum 5 mm entre les parois des chambres(2), ex. :

2 chambres (en série avec le flux thermique) avec ou sans renfort

2,20
3 chambres (en série avec le flux thermique) avec ou sans renfort

2,00
4 chambres (en série avec le flux thermique) avec ou sans renfort 1,80
5 chambres (en série avec le flux thermique) avec ou sans renfort 1,60
Profilé d’encadrement PUR Avec noyau métallique et épaisseur minimum de 5 mm de PUR 2,80

 Coefficients de transmission thermique des profilés d’encadrement en plastique, Uf en W/m²K

Note : Le terme « chambres » est utilisé pour désigner les subdivisions se succédant dans la largeur du profilé extrudé creux.

L’annexe B1 de la PEB ne renseigne pas de valeur pour ces encadrements composites de plus en plus rependus. On se référera donc aux agréments techniques des produits.
De manière générale, les valeurs Uf courantes pour ce type d’encadrements isolants peuvent descendre jusqu’à 1 à 0.6 W/m²K pour les plus performants. Par exemple, ceux-ci peuvent être composés de :
  • bois : plusieurs profils de lamellés collés ou de bois séparant des cavités ou du liège recouverts ou non d’un capot alu.
  • pvc : jusqu’à 6 chambres avec isolant (PUR, EPS,…)