Phénomène naturel de l’atmosphère terrestre par lequel certaines molécules de gaz (et principalement la vapeur d’eau) ont la faculté de réfléchir le rayonnement thermique issu de l’écorce terrestre et de modérer les variations de température de l’atmosphère, réalisant des conditions adéquates au développement de la vie sur Terre. La croissance de la concentration en gaz à effet de serre d’origine anthropique dans l’atmosphère pourrait créer un accroissement de cet effet de serre qui aurait des conséquences néfastes sur le climat.
Source : VADEMECUM – Secteur tertiaire  – Avril 2010  – DGO4.