Le pouvoir calorifique est une chaleur de réaction de combustion. Elle se mesure en effectuant un bilan thermique sur un calorimètre où l’on brûle une quantité bien déterminée de combustible dans des conditions normalisées. Si l’eau contenue dans les fumées de combustion demeure à l’état de vapeur, on détermine un pouvoir calorifique inférieur (PCI). Si par contre l’eau est condensée (ce qui libère sa chaleur latente), on mesure un pouvoir calorifique supérieur (PCS).
Source : VADEMECUM – Secteur tertiaire  – Avril 2010  – DGO4.