Date : page réalisée sous l’hégémonie Dreamweaver

Auteur : les anciens

Mars 2009 : Thibaud

Notes :

  • antidote appliqué. Thibaud
  • Style css des tableaux : Thibaud

Juin 2009 : mise en page et liens internes, Sylvie

Familles d’ascenseurs

On distingue essentiellement deux types de familles d’ascenseur :

  • les ascenseurs à traction à câble,
  • les ascenseurs hydrauliques.

En règle générale, ces deux types utilisent l’énergie électrique pour déplacer les cabines verticalement (moteur électrique continu ou alternatif).

Ascenseur à câbles.

Ascenseur hydraulique.

Les ascenseurs hydrauliques

Principe

Comme toute machine hydraulique la pompe met sous pression l’huile qui pousse le piston hors du cylindre vers le haut. Lorsque la commande de descente est programmée, le bypass (vanne) de la pompe permet de laisser sortie l’huile du cylindre vers le réservoir.

  

Description

Les ascenseurs hydrauliques sont utilisés en général pour satisfaire des déplacements relativement courts de l’ordre de 15 à 18 m maximum.
Plusieurs modèles existent sur le marché. On citera les ascenseurs hydrauliques :

  • à cylindre de surface,
  • à cylindre enterré,
  • télescopiques à cylindre de surface.

Ce type d’ascenseur n’est pas très présent sur le marché belge.

À cylindre enterré.

À cylindre de surface.

À cylindre de surface télescopique.

Les ascenseurs hydrauliques se composent principalement de :

  • d’une cabine,
  • de guides,
  • d’un ensemble pistons-cylindres hydrauliques placé sous la cabine de l’ascenseur,
  • d’un réservoir d’huile,
  • d’un moteur électrique accouplé à une pompe hydraulique,
  • d’un contrôleur,

Les différents modèles permettent de tenir compte de critères :

  • de place,
  • de hauteur d’immeuble à desservir,
  • de stabilité de sol et de sous-sol,
  • de risque de pollution par rapport au sol et plus spécifiquement aux nappes phréatiques,
  • d’esthétique,

Énergie

Énergétiquement parlant les ascenseurs hydrauliques posent un problème dans le sens où il n’y a pas de contre-poids qui équilibre la cabine comme dans les systèmes à traction à câble par exemple.

Avantages et inconvénients

Ci-dessous, on trouvera les principaux avantages et inconvénients des ascenseurs hydrauliques :

(+)

  • Précision au niveau du déplacement (mise à niveau).
  • réglage facile de la vitesse de déplacement.
  • ne nécessite pas de cabanon de machinerie.
  • implantation facile dans un immeuble existant.

(-)

  • course verticale limitée à une hauteur entre 15 et 18 m.
  • risque de pollution des sous-sol.
  • consommation énergétique importante.
  • nécessiter de renforcer la dalle de sol.

Les ascenseurs à traction à câbles

Description

Les ascenseurs à traction à câbles sont les types d’ascenseurs que l’on rencontre le plus, notamment dans les bâtiments tertiaires.
Ils se différencient entre eux selon le type de motorisation :

  • à moteur-treuil à vis sans fin,
  • à moteur-treuil planétaire,
  • à moteur à attaque directe (couramment appelé « Gearless » ou sans treuil),

Ascenseur à moteur-treuil.

Ascenseur à moteur à attaque directe.

Quel que soit le type, les ascenseurs à traction à câbles comprennent généralement :

  • une cabine,
  • un contre-poids,
  • des câbles reliant la cabine au contre-poids,
  • des guides,
  • un système de traction au-dessus de la cage de l’ascenseur,

Énergie

Énergétiquement parlant les ascenseurs à traction à câbles sont plus intéressants que les ascenseurs hydrauliques dans le sens où le contre-poids réduit fortement la charge quelle que soit le type de motorisation.

Avantages et inconvénients

Ci-dessous, on trouvera les principaux avantages et inconvénients des ascenseurs hydrauliques :

(+)

  • course verticale pas vraiment limitée.
  • suivant le type de motorisation précision au niveau de la vitesse et du déplacement.
  • rapidité de déplacement.
  • efficacité énergétique importante.
  • pas de souci de pollution.

(-)

  • en version standard, nécessite un cabanon technique en toiture.
  • exigence très importante sur l’entretien.