Date : page réalisée sous l’hégémonie Dreamweaver

Auteur : les anciens

Notes :

  • WinMerge ok.
  • 02-12-2008 : 1er passage de mise en page [liens internes, tdm, en bref !, rapide passage général sur la mise en page de la feuille] – Sylvie
  • 30-03-2009 : Application des nouveaux styles de mise en page. Julien.

Matériaux

Il existe des gaines de distribution en :

  • acier galvanisé,
  • aluminium,
  • inox,
  • matière synthétique,
  • ciment (les conduits en Eternit et boisseau ont une rugosité de 1,5 à 2 fois supérieure aux conduits galvanisés et donc des pertes de charge nettement plus élevées).

Forme et type de conduit

Les conduits cylindriques

Avantages

  • Demandant moins de matière pour une même section, ils sont plus légers et plus économiques.
  • Ils sont faciles et rapides à poser.
  • Ils se prêtent bien aux changements de direction en plan et en élévation.
  • Leur étanchéité est très bonne, particulièrement si les raccords entre conduits se fait avec double joint.

Inconvénients

  • Les piquages et le placement de bouches en parois sont plus compliqués.
  • Leur encombrement en hauteur est plus important

Conduit circulaire avec joint aux raccords.

Les conduits rectangulaires

Avantages

  • L’encombrement en hauteur peut être plus réduit.
  • Les piquages et les bouches en flanc de conduit sont faciles à réaliser.
  • Les coudes peuvent facilement être équipés d’aubes directrices.

Inconvénients

  • La quantité de matière utilisée est plus importante. Le réseau est donc plus lourd et plus coûteux.
  • Pour une même section, la perte de charge linéaire est donc aussi plus élevée pour un même débit.
  • La déformation des conduits est plus rapide.
  • L’étanchéité du réseau dépend très fort de la mise en œuvre et de la qualité des joints. Il est presque impossible d’atteindre l’étanchéité des conduits circulaires.

 Adhésif d’étanchéité des conduits rectangulaires.

Les conduits oblongs

Ils sont un compromis entre les conduits circulaires et les conduits rectangulaires : ils sont faciles à placer et étanches et ils prennent moins de place en hauteur que les conduits circulaires.

Les conduits autoportants et isolants

Avantages

  • L’isolation du conduit est directement intégrée.

Inconvénients

  • Ce type de conduit est plus complexe et donc plus fragile, lors de sa mise en place et son nettoyage.

Conduits d’isolant

Les conduits souples ou semi-rigides

Les conduits souples ne sont pas recommandés car ils entrainent de pertes de charge importante par rapport à des conduits rigides.

Avantages

  • Ils sont utiles pour les raccords difficiles au niveau des bouches ou autres appareils.
  • Les vibrations et le bruit du au déplacement de l’air sont plus facilement absorbé ce qui en fait des conduits intéressant pour atteindre des performances acoustiques plus élevées.

Inconvénients

  • Les conduits souples entrainent des pertes de charge plus importantes qu’un conduit rigide ou semi-rigide.
  • De part le matériau utilisé, ce type de conduit est généralement fragile ce qui ne facilite pas son nettoyage.
  • Si l’intérieur du conduit n’est pas lisse, l’encrassement sera plus important.

Les conduits diffusants

Manchon perforé permettant la pulsion d’un débit d’air important  à très haute vitesse (chaque trou sert de buse de soufflage).
La vitesse élevée de sortie assure un mélange rapide  avec l’air ambiant par induction (ventilation des grands halls).

Avantages

  • Grâce aux perforations de la parois ou au textile, l’air est diffusé de façon homogène dans le local.
  • Ils combinent distribution et diffusion de l’air permettant ainsi de faire l’économie d’une ou de bouche(s) de pulsions.

Inconvénients

  • Ce type de conduit ne peut évidemment être utilisé que pour la pulsion et la diffusion de l’air, il devra donc être apparents et directement dans le local à désservir en air frais.
  • Ils ne peuvent pas être isolé thermiquement ou recouvert.

Coudes, changements de section, piquages

 La forme des coudes, changements de direction, de section ou dérivations jouent un rôle important dans les pertes de charge du réseau de distribution.

Emplacement

Apparents

Avantages

  • La hauteur sous plafond est conservée.
  • Participe à l’esthétique de l’architecture ?
  • Les conduits n’entravent pas le gain énergétique du à l’inertie de la dalle.
  • Il est possible de placer un conduit diffusant et donc de se passer de bouche de pulsion.

Inconvénients

  • C’est rarement au goût des architectes… et des occupants.
  • Les conduits apparents participent à l’encombrement du local d’autant plus que le plafond est bas.

Dans un faux plafond ou plancher ou encastrés dans les murs

Avantages

  • Les conduits sont cachés au même titre que toutes les autres techniques.

Inconvénients

  • Pour effectuer le contrôle et le nettoyage des gaines, certaines parties doivent restées accessibles grâce à une trappe ou un plafond/plancher amovible.
  • Le faux plafond/plancher isole l’ambiance intérieur de la dalle et ne permet pas de faire participer activement son inertier.

Dans la chape

Avantages

  • L’inertie de la dalle est disponible.
  • Les conduits sont non-visibles.
  • L’étanchéité est assurée par la chape.

Inconvénients

  • Le réseau n’est plus accessible pour entretien, réparation, rénovation ou remplacement !

Isolation thermique

Dans le cas d’une ventilation double flux avec récupérateur de chaleur, il est utile d’isoler les conduits situé entre le groupe de ventilation et l’enveloppe extérieur du bâtiment, que le groupe soit situé à l’intérieur ou à l’extérieur du volume protégé. Cela pour limiter les pertes de chaleurs, et donc s’assurer la récupération maximale, et les risques de condensation.
Pour limiter les pertes thermiques lorsque le réseau véhicule de l’air chaud ou de l’air froid, il existe des conduits isolés thermiquement. L’isolant peut être apposé après pose des conduits. Les conduits peuvent également être directement composés du matériau isolant. Dans ce cas, une attention particulière sera portée sur la tenue mécanique de la surface interne du conduit qui ne doit pas présenter de rugosité excessive (augmentation des pertes de charge) et résister à l’arrachement.

Dans le cas de conduits véhiculant de l’air froid, les risques de condensation lors de la traversée d’un local plus chaud que l’air transporté sont éliminés au moyen d’un film pare-vapeur (tissu imprégné, film plastique ou métallique). Il existe des isolants déjà revêtus de tels films. Dans ce cas les joints doivent se refermer au moyen de ruban adhésif.
Il existe également des conduits rectangulaires directement composés de panneaux de laine minérale. Ceux-ci sont d’office enrobés d’un film pare-vapeur. Ces conduits ont par la même occasion des caractéristiques d’absorption acoustique.

Conduits composés de panneaux de laine minérale.

Isolant (épaisseur 25 mm) pour conduit
recouvert d’une feuille d’aluminium.

Isolation acoustique

Un système de ventilation est source de bruit. Les nuisances acoustiques sont principalement dues au fonctionnement du ventilateur et au déplacement de l’air dans les conduits.

Ainsi pour éviter la propagation de ces nuisances divers solutions sont possibles :

  • Isoler acoustiquement les conduits diminue le rayonnement du bruit dans les pièces.
  • Utiliser des supports anti-vibratiles pour le groupe de ventilation limite la propagation des bruits structurels.
  • Placer des dispositifs particulier tels que les absorbeurs acoustiques atténue le bruit transmis dans les conduits.
  • Concevoirle réseau sans obstacles réduit les turbulences et donc les sources de nuisances acoustiques.
  • Limiter la vitesse de l’air dans les conduits terminaux.
  • Disposer le groupe de ventilation dans un endroit reculé des pièces de séjour ou de travail.

Étanchéité à l’air

La norme NBN EN 12237 définit des classes d’étanchéité à l’air pour les conduits de ventilation en fonction d’un taux de fuite maximale admissible.

Le réseau de conduits doit être étanche à l’air pour limiter au maximum les fuites d’air afin :

  • de garantir les débits d’air définis,
  • d’éviter des sources de nuisances acoustiques,
  • de se protéger contre un encrassement ou de la condensation supplémentaire,

Il faut donc faire particulièrement attention aux endroits d’assemblage et de raccord entre les conduits entre eux et entre les conduits et un composants du système de ventilation : privilégier les joints montés en usine prévu dès la fabrication du conduits, assurer l’étanchéité finale par ruban adhésif (1,5 fois le contour du conduit) si nécessaire, limiter les découpes et les percements des conduits,…

Normalisation des sections

Le standard Eurovent 2/3 fixe la section des conduits de ventilation à des valeurs standards :

Conduits circulaires

Série des diamètres intérieurs (mm)

63 80 100 125 160 200 250
315 400 500 630 800 1 000 1 250

Rapport de grandeur entre 2 diamètres successifs

Diamètres (mm) 1,26
Sections (m²) 1,58
Vitesses (m/s) 1,58
Pressions dynamiques (Pa) 2,51
Pertes de charge linéaires (PA/m) 3,16

Conduits rectangulaires

Les conduits rectangulaires sont donnés en fonction de leurs côtés. La norme précise également la section obtenue Ac en m², le diamètre hydraulique dh en mm, le diamètre équivalent de en mm et l’aire de surface latérale Ai en m²/m.

  • dh = le diamètre du conduit circulaire ayant les mêmes pertes de charge pour une vitesse d’air identique.
  • de = le diamètre du conduit circulaire ayant les mêmes pertes de charge pour un débit identique (avec les mêmes coefficients de frottement).

Le standard Eurovent 2/3 fournit également les correspondances entre les dimensions des conduits rectangulaires, dh, de, Ac et ai sous forme d’abaques.

Grand coté
(mm)

Petit côté (mm)

100 150 200 250 300 400 500 600 800 1 000 1 200
200 0,020 0,030 0,040 Ac
133 171 200 dh
149 186 218 de
0,60 0,70 0,80 ai
250 0,025 0,038 0,050 0,063 Ac
143 188 222 250 dh
165 206 241 273 de
0,70 0,80 0,90 1,00 ai
300 0,030 0,045 0,060 0,075 0,090 Ac
150 200 240 273 300 dh
180 224 262 296 327 de
0,80 0,90 1,00 1,10 1,20 ai
400 0,040 0,060 0,080 0,100 0,120 0,160 Ac
160 218 267 308 343 400 dh
205 255 299 337 373 436 de
1,00 1,10 1,20 1,30 1,40 1,60 ai
500 0,075 0,100 0,125 0,150 0,200 0,250 Ac
231 286 333 375 444 500 dh
283 331 374 413 483 545 de
1,30 1,40 1,50 1,60 1,80 2,00 ai
600 0,090 0,120 0,150 0,180 0,240 0,300 0,360 Ac
240 300 353 400 480 545 600 dh
307 359 406 448 524 592 654 de
1,50 1,60 1,70 1,80 2,00 2,20 2,40 ai
800 0,160 0,200 0,240 0,320 0,400 0,480 0,640 Ac
320 381 436 533 615 686 800 dh
410 463 511 598 675 745 872 de
2,00 2,10 2,20 2,40 2,60 2,80 3,20 ai
1 000 0,250 0,300 0,400 0,500 0,600 0,800 1,000 Ac
400 462 571 667 750 889 1 000 dh
512 566 662 747 825 965 1 090 de
2,50 2,60 2,80 3,00 3,20 3,60 4,00 ai
1 200 0,360 0,480 0,600 0,720 0,960 1,200 1,440 Ac
480 600 706 800 960 1 091 1 200 dh
614 719 812 896 1 049 1 184 1 308 de
3,00 3,20 3,40 3,60 4,00 4,40 4,80 ai
1 400 0,560 0,700 0,840 1,120 1,400 1,680 Ac
622 737 840 1 018 1 167 1 292 dh
771 871 962 1 125 1 270 1 403 de
3,60 3,80 4,00 4,40 4,80 5,20 ai
1 600 0,640 0,800 0,960 1,280 1,600 1,920 Ac
640 762 873 1 067 1 231 1 371 dh
819 925 1 022 1 195 1 350 1 491 de
4,00 4,20 4,40 4,80 5,20 5,60 ai
1 800 0,900 1,080 1,440 1,800 2,160 Ac
783 900 1 108 1 286 1 440 dh
976 1 078 1 261 1 424 1 573 de
4,60 Print Friendly, PDF & EmailImprimer ou PDF
2019-05-22T09:32:23+00:0025 septembre, 2007|Composants de la ventilation|

Laissez-nous un message