Eté 2008 : Brieuc.
22-10-2008 : 1er passage de mise en page [liens internes, tdm, en bref !, rapide passage général sur la mise en page de la feuille] – Sylvie
27-10-2008 : WinMerge ok – Sylvie
30-03-2009 : Application des nouveaux styles de mise en page. Julien.

L’éblouissement d’inconfort provenant directement des luminaires doit être quantifié par l’auteur du projet en utilisant la méthode tabulaire d’évaluation du taux d’éblouissement unifié UGR de la CIE.
Sans rentrer dans les détails, le facteur UGR donne une idée de l’éblouissement d’inconfort dans le champ visuel de l’observateur par rapport à la luminance de fond (éblouissement provoqué par l’association de plusieurs luminaires dans un environnement considéré). Ce facteur UGR varie de 10 à 30. Plus la valeur du facteur est élevée, plus la probabilité d’éblouissement d’inconfort est importante.
Des valeurs de référence définissent des classes de qualité :

28 Zone de circulation
25 Salle d’archives, escaliers, ascenseur
22 Espace d’accueil
19 Activités normales de bureau
16 Dessins techniques, postes de travail CAD

Les facteurs suivants jouent un rôle important dans la détermination de la valeur UGR :

  • la forme et les dimensions du local,
  • la clarté de la surface (luminance) des parois, des plafonds, des sols et des autres surfaces étendues,
  • le type de luminaire et de protection,
  • la luminance de la lampe,
  • la répartition des luminaires dans le local,
  • la ou les positions de l’observateur.

Les valeurs de l’UGR données dans la norme EN 12464-1 sont des valeurs maximales à ne pas dépasser.

Exemple.

Type d’intérieur, tâche ou activité
Em (lux)
UGR
Ra
Remarques
Plan de référence
Classement, transcription
300
19
80
0.85 m du sol par défaut
Écriture , dactylographie, lecture, traitement de données
500
19
80
Dessin industriel
750
16
80
Postes de travail de conception assistée par ordinateur (CAO)
500
19
80
Un contrôle de l’éclairage est recommandé
Salle de conférence et de réunion
500
19
80
Réception
300
22
80
Archives
200
25
80
plans verticaux des rayonnages

On voit tout de suite que l’exigence de confort est moindre (UGR élevé = plus éblouissant) dans des locaux peu fréquentés ou pour des tâches nécessitant moins de concentration visuelle.

Certains fabricants proposent des tableaux simplifiés de détermination des valeurs UGR mais limités à des locaux simples pour une seule famille de luminaires donnée.
Par exemple, le logiciel « Dialux » est capable de calculer l’UGR en un point du plan donné, mais ce calcul prend, néanmoins, beaucoup de temps.

À titre indicatif, la formule de calcul de l’UGR est donnée :

UGR = 8 log (0.25/Lb x Σω/p²)

où :

  • Lp est la luminance de fond exprimée en candela/m² et représente l’éclairement vertical indirect au niveau de l’œil de l’observateur.
  • L est la luminance contenant les parties lumineuses de chaque luminaire dans la direction de l’observateur en candela/m².
  • ωest l’angle solide (stéradian) des parties lumineuses de chaque luminaire au niveau de l’œil de l’observateur.
  • P est l’indice de position de Guth fourni dans des tables spécifiques et représente la position d’un luminaire par rapport à l’axe vertical.

Un problème d’inconfort thermique ou lumineux ? N’hésitez pas à tester notre nouvel outil de diagnostic afin de trouver la solution à votre problématique.