SRI (Smart Readiness Indicator) ou Indicateur de Potentiel d'Intelligence

Ce nouveau paramètre facultatif introduit par la directive européenne 2018/884 sur la performance énergétique des bâtiments vise à quantifier la capacité d’un bâtiment à intégrer et utiliser les nouvelles technologies et systèmes électroniques pour répondre aux besoins des occupants, optimiser les performances et interagir avec le réseau.

À l’instar des certificats PEB, le SRI (Smart Readiness Indicator) a également pour objectif de permettre aux occupants (locataires et propriétaires) de rendre palpable, tangible l’intelligence d’un bâtiment.

L’indicateur vise donc à conscientiser les acteurs de la construction, propriétaires et occupants des bénéfices des technologies dites intelligentes mais aussi à accélérer le déploiement de ces dernières, particulièrement dans la perspective de la performance énergétique en utilisant le SRI comme vecteur de plus-value.

La méthode d’évaluation du SRI est basée sur une inspection des services « smart ready » qui sont présents dans le bâtiment. Par exemple, pour l’éclairage, cela peut aller du simple interrupteur on/off jusqu’aux systèmes qui peuvent moduler l’intensité lumineuse artificiel en fonction de la disponibilité en éclairage naturel.

Pour commencer, le SRI concerne tous les domaines du bâtiment :

  • Le chauffage,
  • Le refroidissement,
  • L’ECS,
  • La ventilation,
  • L’éclairage,
  • Les parties mobiles de l’enveloppe,
  • L’intégration du renouvelable local,
  • La flexibilité et la gestion de la demande,
  • L’intégration du chargement de véhicules électriques dans le système du bâtiment
  • Le monitoring et le contrôle du bâtiment…

Chaque domaine comprend des sous-domaines appelés services, par exemple, pour les véhicules électriques :

  • Capacité de recharge
  • Information à l’occupant et connectivité
  • Capacité à équilibrer le réseau (peut se charger/décharger sur le bâtiment)

Pour chaque service, un degré d’intelligence ou de fonctionnalité devra être donné, par exemple, pour la capacité de recharge :

  • 0 : absente
  • 1 : faible capacité
  • 2 : capacité moyenne
  • 3 : grande capacité

Et pour chaque degré d’intelligence de chaque service, le(s) impact(s) positif(s) seront quantifiés et pondérés en fonction de plusieurs critères comme :

  • L’économie d’énergie,
  • La flexibilité énergétique vis-à-vis du réseau,
  • L’intégration d’énergie renouvelable,
  • Le confort,
  • La commodité, ergonomie,
  • Le bien-être et santé,
  • La maintenance et la prévention des pannes
  • L’information des occupants

Exemple :

Pour le domaine chauffage, 12 services sont proposés :

  1. Contrôle des émissions de chaleur
  2. Contrôle des émissions pour les TABS (mode de chauffe)
  3. Contrôle du réseau de distribution d’eau chaude
  4. Contrôle des pompes de distribution en réseau
  5. Contrôle intermittent des émissions et/ou de la distribution – Un contrôleur peut contrôler différentes pièces/zones
  6. Stockage d’énergie thermique pour le chauffage
  7. Contrôle de la préchauffe du bâtiment
  8. Contrôle du générateur de chaleur (combustion)
  9. Contrôle du générateur de chaleur (pompes à chaleur)
  10. Mise en séquence de différentes sources de chaleur
  11. Contrôle du système de chaleur en fonction de signaux extérieurs (prix des énergies, charge réseau…)
  12. Systèmes de récupération de chaleur

Pour le service 1 : contrôle des émissions de chaleur, plusieurs niveaux d’intelligences/fonctionnalités sont possibles :

  1. Pas de contrôle automatisé ;
  2. Thermostat central ;
  3. Contrôle pièce par pièce (vanne thermostatique ou contrôleur électronique) ;
  4. Contrôle pièce par pièce et communication entre les vannes/contrôleurs et le système centralisé de contrôle et d’automatisation « BACS » (building automation and control system) ;
  5. Contrôle pièce par pièce avec communication et détection de présence.

En fonction du niveau choisi, les points suivants seront par exemple considérés pour chaque impact dans le calcul :

Niveau d’intelligence/fonctionnalité Impacts
Économies d’énergie Flexibilité pour le réseau et le stockage Favorise les énergies renouvelables Confort Commodité Ergonomie/ Facilité Santé et bien-être Entretien et prédiction des pannes Affichage des informations pour l’occupant
0 Pas de contrôle automatisé 0 0 0 0 0 0 0 0
1 Thermostat central 1 0 0 1 1 0 0 0
2 Contrôle pièce par pièce (vanne thermostatique ou contrôleur électronique) 2 0 0 2 2 0 0 0
3 Contrôle pièce par pièce et communication entre les vannes/contrôleurs et le système centralisé de contrôle et d’automatisation « BACS » (building automation and control system) 2 0 0 2 3 0 1 0
4 Contrôle pièce par pièce avec communication et détection de présence 3 0 0 2 3 0 1 0

Pour chaque domaine (somme de ses services), le score obtenu sera comparé au score maximal pouvant être obtenu par le bâtiment et donnera une valeur en %. Par exemple, pour un bâtiment de logement sans ventilation, sans refroidissement, sans enveloppe mobile et sans renouvelable :

Domaines Scores
Économies d’énergie Flexibilité pour le réseau et le stockage Favorise les énergies renouvelables Confort Commodité Ergonomie/ Facilité Santé et bien-être Entretien et prédiction des pannes Affichage des informations pour l’occupant SRI
0 Général pondéré

 

71% 0% 0% 77% 33% 17% 20% 19% 45%
1 Chauffage 75% 0% 0% 85% 64% 0% 25% 75%
2 ECS 100% 0% 0% 0% 0% 0% 50% 67%
3 Refroidissement Non-applicable
4 Ventilation Non-applicable
5 Éclairage 0% 0% 0% 0% 0% 0% 0% 0%
6 Enveloppe Non-applicable
7 Renouvelable Non-applicable
8 Gestion de la demande 0% 0% 0% 0% 0% 0% 0% 0%
9 Véhicules électriques 0% 0% 0% 0% 20% 0% 0% 0%
10 Monitoring et contrôle 60% 100% 0% 67% 38% 33% 17% 14%