Lampes

Repérer le problème

Projet à étudier

Rentabilité

La puissance installée des luminaires est-elle largement supérieure  aux critères d’efficacité ?

 

 

Concevoir une nouvelle installation.

+

La rentabilité est plus élevée si la puissance installée au départ est élevée, et si le nombre d’heures d’utilisation par an est > 2 000 heures.

Le niveau d’éclairement est-il suffisant ?

Si oui, la totalité des lampes est-elle nécessaire au confort ?

Supprimer une partie des lampes.

+ + +

Les lampes utilisées sont-elles efficaces ?

(pas de tubes fluorescents de ∅ 38 mm ? Pas de lampes « rapid start » ? pas de lampes à incandescence ? pas de lampes halogènes ?)

Remplacer les tubes fluo 38 mm par des tubes 26 mm.

+ + +

Économie d’environ 8 %, temps de retour d’environ 2 ans.

Remplacer les lampes à incandescence par des lampes fluorescentes compactes.

+ + +

Économie d’environ 40 à 70 %, temps de retour d’environ 1 à 3 ans.

Remplacer les lampes à incandescence par des lampes LED.

+

Les lampes LED sont encore coûteuses pour prétendre à une certaine rentabilité.

Remplacer des lampes fluo compactes par des lampes LED.

+ +

Les lampes LED sont encore coûteuses pour prétendre à une certaine rentabilité.

Les revêtements des murs et plafonds sont-ils de couleur claire ? Repeindre ou remplacer le revêtement des murs et plafonds pour qu’ils soient de couleur claire.

+

Le niveau d’éclairement peut chuter d’une valeur allant jusqu’à 20 % avec des parois foncées.


Luminaires

Repérer le problème

Projet à étudier

Rentabilité

Les luminaires semblent-t-ils efficaces ?

(pas de tubes nus sans réflecteurs, pas de globe opalin ou de garniture de verre prismatique, pas de réflecteurs blancs décolorés, pas de lampe à incandescence…)

Les luminaires installés ont-ils moins de 15 ans ?

Remplacer les optiques existantes par des optiques performantes.

+

Amélioration du confort visuel : le rendement des luminaires peut augmenter de 75 %.

Les luminaires fluorescents sont-ils équipés de ballasts électroniques ? Remplacer les ballasts électromagnétiques des luminaires fluorescents par des ballasts électroniques.

+

Économie de l’ordre de 20 %.


Gestion et commande

Repérer le problème

Projet à étudier

Rentabilité

L’éclairage est-il éteint dans les locaux inoccupés ?

Dans un grand local, est-il possible de commander l’éclairage par zones d’activité ?

Installer des détecteurs de présence dans les locaux occupés de façon irrégulière (salles de réunion,…).

+ +

Temps de retour de 2 à 4 ans si les ballasts doivent être remplacés par des ballasts électroniques.

Décomposer le réseau par zones homogènes d’éclairement : dans un local, avoir une gestion indépendante des luminaires proches de la fenêtre et par zones d’activité. +
Installer une gestion horaire centralisée.

+ +

Organiser une campagne de sensibilisation des occupants.

+ +

Est-il possible de commander l’éclairage par rangées séparées en fonction de l’éloignement par rapport aux fenêtres ?

La puissance de l’éclairage est-elle limitée en fonction de l’éclairage naturel disponible?

Équiper les locaux dont l’occupation journalière est importante d’un dimming automatique régulé par un capteur d’éclairement (nécessite le remplacement des ballasts électromagnétiques par des ballasts électroniques dimmables).

+

Économie de l’ordre de 35 à 45 % si les ballasts de départ sont électromagnétiques.

Le fonctionnement de l’éclairage extérieur est-il régulé ? Réguler l’éclairage extérieur en fonction d’une programmation horaire, de cellules photoélectriques, de détecteurs de présence ou en synchronisme avec l’éclairage public.

+ + +


Confort visuel

Pour en savoir plus
Quel est le niveau d’éclairement au niveau des zones de travail ? Est-il nettement inférieur ou nettement supérieur aux valeurs recommandées pour les tâches à effectuer ?

Évaluer

Des reflets apparaissent-ils sur le plan de travail, sur les écrans ?

Évaluer

Les occupants aperçoivent-ils, dans leur champ de vision, des points lumineux éblouissants en provenance des luminaires ?

Évaluer

La zone éclairée présente-t-elle des zones nettement plus sombres ?

Évaluer

La disposition de l’éclairage provoque-t-elle la projection d’ombres sur le plan de travail ?

Évaluer

La lumière artificielle permet-elle de distinguer suffisamment les couleurs des objets ?

Évaluer

Les occupants trouvent-ils la lumière désagréable ?

Évaluer

Y a-t-il fréquemment des plaintes concernant des problèmes oculaires, des yeux larmoyants, des maux de tête, des problèmes de concentration, de fatigue ou d’irritabilité ?

Théories

L’entretien des appareils (dépoussiérage) se fait-il régulièrement ?

Améliorer

Les utilisateurs sont-ils au courant des réglages possibles de leur éclairage ?

Gérer


Audit complet avec classement des mesures à prendre ?

L’audit d’un bâtiment existant

Évaluer – pour le Responsable Énergie

Calculs – pour l’auditeur (xls)

Un problème d’inconfort thermique ou lumineux ? N’hésitez pas à tester notre nouvel outil de diagnostic afin de trouver la solution à votre problématique.