Sommaire

L’ambitieuse Stratégie Rénovation dont s’est dotée la Wallonie, combinée aux exigences Q-ZEN, vont inévitablement nous diriger vers une multiplication des bâtiments à haute performance énergétique (HPE).

Or, actuellement, les retours d’expériences (constats faits par le facilitateur URE tertiaire en Wallonie et à Bruxelles) nous indiquent que ces bâtiments :

  • Sont encore difficiles à concevoir : les architectes et ingénieurs portent beaucoup d’attention sur les parois, moins sur les installations techniques
  • Présentent souvent des inconforts en été, mais aussi parfois en hiver
  • Ces inconforts semblent souvent liés à un manque de transmission d’informations entre les concepteurs, les entrepreneurs et les occupants, ces derniers n’ayant donc pas en main les outils pour gérer des bâtiments dont les paramètres de gestion ne sont que rarement ajustés/optimisés après livraison du bâtiment.

On risque donc clairement que ces premiers exemples de bâtiments HPE existants contaminent les esprits des concepteurs et pire, des propriétaires, promoteurs, occupants et donc discréditent le bâtiment HPE et la politique énergétique actuelle et future. Il est donc essentiel de rassurer le secteur sur le (bon) fonctionnement des bâtiments HPE. Pour cela, il faut tirer les enseignements des bâtiments HPE existants. Une analyse simplifiée de bâtiments HPE a été réalisée par le facilitateur et mérite d’être approfondie notamment en tenant davantage compte de l’avis des occupants.

La « post occupancy evaluation » (POE) est le processus permettant d’obtenir des retours des occupants relativement à la performance d’un bâtiment en cours d’utilisation. Le but de cette méthode est d’assurer que le nouveau bâtiment fonctionne comme le propriétaire l’a initialement prévu et que le gestionnaire ainsi que personnel sont en mesure d’exploiter le bâtiment et d’en assurer l’entretien. À l’échelle d’un projet, elle permet d’affiner les paramètres de gestion et d’identifier les failles de conception. Utilisée à plus large échelle, elle permet de tirer des enseignements généraux sur :

  • L’adéquation de technologies avec des profils d’occupants ;
  • La pertinence de modes de gestion des techniques ;
  • L’efficience de modes de transfert d’information des concepteurs vers les utilisateurs.

Découvrez les différents aspects de la POE, la méthode, ses avantages et inconvénients, ainsi que quelques cas concrets réalisés sur le terrain :  

La POE [Post Occupancy Evaluation], qu’est-ce donc ?

POE – La récolte d’information : 3 catégories d’informations à récolter et à confronter

POE : deux approches possibles

Comment bien réussir une POE ?

Réaliser une enquête dans la cadre d’une POE

POE : avantages et inconvénients d’une méthode standardisée

Etudes de cas

POE : le bâtiment BIION – bureaux et ateliers

POE : le bâtiment JEMA – bureaux et ateliers

POE : le bâtiment Regain – bureaux

POE : le bâtiment Oxira – bâtiment administratif et hall de fabrication