Production et régulation

Repérer le problème Projet à étudier Rentabilité approximative
Le ratio du débit total d’air neuf pulsé par rapport au nombre effectif de personnes dans le bâtiment est-il compris entre 22 et 36 m³/h ?

Le ration  « puissance cumulée des ventilateurs (pulsion et extraction) par rapport au débit d’air transporté (commun) » est-il inférieur à 1,1 W/(m³/h) ?

Limiter les débits d’air neuf aux débits hygiéniques recommandés en adaptant la puissance du ventilateur de l’installation (exemple : changement du diamètre des poulies).
+ + +
Diminution permanente de 1000 m³/h = – 1 000 litres de fuel par an pour un fonctionnement 10 h/jour et 5 j/semaine.
En hiver, la pulsion est-elle arrêtée la nuit et le week-end ? En hiver, programmer l’arrêt de la pulsion d’air en dehors des heures d’occupation. + + +
Gain : …70 %… sur le poste « air ».
Le débit d’extraction sanitaire est-il réduit la nuit et le week-end ? Limiter le débit d’extraction sanitaire la nuit et le week-end. + + +
Gain : …50 %… sur le poste « air ».
En journée, le débit de ventilation des locaux à occupation variable (salles de réunions, de conférence, cafétéria,…) est-il limité en fonction de l’occupation (grâce à des détecteurs de présence ou de CO2 ,…) ?

Si oui, le débit du ventilateur est-il géré par variation de vitesse plutôt que par un système du type « étranglement » ?

Gérer le débit d’air neuf en équipant les locaux à occupation variable de bouches réglables et de détection de présence ou de sondes CO2. + +
TR : très rentable si faible taux d’occupation et salle de grande capacité.
Y a-t-il un récupérateur de chaleur Placer un récupérateur de chaleur +++
Pour chauffer l’air neuf, récupère-t-on les chaleurs gratuites du bâtiment ?

Récupérer la chaleur sur l’air extrait.

Récupérer la chaleur sur le condenseur d’une machine frigorifique.

Adopter une prise d’air de ventilation dans l’atrium pour valoriser l’apport solaire et l’apport des bâtiments adjacents.

+
Modifier la distribution de l’air Gain Récupérateur : …50 %… sur le chauffage de l’air.
Les locaux où les exigences sur la qualité de l’air sont plus faibles (archives, garages,…), sont-ils ventilés avec l’air extrait d’autres locaux ?

 

(Ce système permet d’économiser l’énergie nécessaire au préchauffage de l’air pulsé dans ces zones).

 

+
En été, si le bâtiment a une certaine inertie, l’installation fonctionne-t-elle la nuit pour refroidir la structure du bâtiment et diminuer la demande de refroidissement en journée ? En été, si le bâtiment a une certaine inertie thermique, ventiler le bâtiment avant l’occupation pour le « pré-refroidir ».

+

Gain pour autant que la pulsion ne se fasse que lorsque l’air extérieur est plus froid de 6 à 8 degrés minimum.

Les filtres de l’installation sont-ils adéquats ?

(qualité de filtre minimum F7)

Les filtres de l’installation sont-ils remplacés au moins tous les ans ?

Disposent-ils d’un manomètre de pression différentielle et sont-ils remplacés régulièrement en fonction des valeurs indiquées par le manomètre ?

Remplacer les filtres régulièrement (suivant indication du manomètre de pression différentielle, et au moins tous les ans).

+

 

Si les ventilateurs sont à transmission par courroie, les poulies sont-elles bien alignées et la tension des courroies est-elle correcte ?

(déformation maximum de 1 .. 1,5 cm avec une pression modérée).

Améliorer le rendement de la transmission (tension des courroies, alignement, …).
Le rapport entre la puissance du ventilateur et le débit pulsé est-il supérieur à 0,35 W/(m³/h) ?

Les ventilateurs sont-ils à aubes recourbées vers l’arrière ?

Les ventilateurs ont-ils un moteur à courant continu ?

Les ventilateurs sont-ils à transmission directe ?

Améliorer ou remplacer le ventilateur. +

Humidification et la déshumidification

Repérer le problème Projet à étudier Rentabilité approximative
Humidifie-t-on l’air pulsé dans les locaux à forte occupation ou à l’inverse inoccupé ?
(Archives ? Cafeteria ? …).L’humidification est-elle strictement réservée aux locaux où elle est nécessaire ?
Arrêter l’humidification sur certains groupes de préparation d’air.
+ +
Gain = 100 % sur le poste « humidification » (lui -même égal à 30% du poste chauffage de l’air.
L’humidificateur est-il commandé par une sonde d’humidité ambiante ou de reprise ?

Si oui, la consigne est-elle inférieure à 40 % ?

Réguler l’humidificateur en fonction de l’humidité ambiante en limitant celle-ci à 40 %.

+ + +

Le déshumidificateur est-il commandé par une sonde d’humidité ambiante ou de reprise ?

Si oui, la consigne est-elle supérieure à 60 % ?

Réguler le déshumidificateur en fonction de l’humidité ambiante en limitant celle-ci à 60 %. + + +
Y a-t-il une zone neutre entre les consignes d’humidification et de déshumidification pour éviter le fonctionnement simultané des deux systèmes ? Réguler les systèmes pour humidifier si la consigne est inférieure à 40 % et déshumidifier si la consigne est supérieure à 60%. + + +

Pour les humidificateurs à vapeur, le débit de déconcentration est-il adapté aux besoins ?

(Suite à l’évaporation de l’eau, l’eau restante se change en sel. L’eau doit être régulièrement renouvelée : de l’eau très chaude est remplacée par de l’eau froide. Ce débit peut devenir consommateur s’il n’est pas surveillé).

Adapter le débit de déconcentration des humidificateurs à vapeur aux besoins.

+ +

L’humidification est-elle mise à l’arrêt en mi-saison et en été ?

L’humidification est-elle arrêtée et vidangée à la fin de l’hiver ?

Couper l’humidification lorsque la température extérieure dépasse 8°C.

+ + +


Réseau et distribution

Repérer le problème Projet à étudier Rentabilité approx.
L’équilibrage du réseau est-il correct ?

(pas de locaux sur-ventilés ou sous-ventilés).

Équilibrer le réseau.

+

Le réseau de pulsion est-il étanche ?

(Pour rechercher les fuites dans un réseau en surpression (pulsion), il faut déposer un produit moussant sur les joints suspects. Des traces de poussières aux raccords sont aussi des signes d’inétanchéité).

Étanchéifier les conduits d’air (au minimum par bandes adhésives, au mieux par le remplacement des conduits).

+ +

Les conduits de pulsion sont-ils isolés,

  • dans les locaux non chauffés (5 cm minimum) ?
  • dans les locaux chauffés (3 cm minimum) ?
Isoler les conduits de pulsion.

+

Les circuits de distribution sont-ils adaptés au zonage du bâtiment ?

Les zones sont-elles homogènes au niveau de l’horaire d’utilisation ?

++
La position des bouches de pulsion et d’extraction est-elle correcte ?

Le type de bouche de pulsion permet-il un brassage efficace entre l’air pulsé et l’air ambiant ?

Choisir et placer les bouches de pulsion et d’extraction efficacement +

Confort de la ventilation

Qualité d’air ?

Repérer le problème Projet à étudier
Le taux de CO2 des locaux est-il supérieur à 800 ppm ?  

 

 

 

 

 

Concevoir

Les occupants se plaignent-ils d’odeurs corporelles dans les locaux fortement occupés ?
Y a-t-il des traces de condensation (moisissures) dans certains locaux ?
Le bâtiment dispose-t-il d’un système de ventilation spécifique (grilles d’amenée d’air, pulsion d’air, extraction sanitaire, …)
En ventilation naturelle, la taille des ouvertures prévues est-elle proche de 10 cm² par m² de surface au sol ?
Des grilles de transfert ou un détalonnage des portes sont-ils prévus entre les locaux d’amenée d’air et les locaux d’extraction ?
Les prises d’air neuf sont-elles protégées des ambiances polluées (parking, rejet d’air vicié, …) ?
Quel est l’encrassement du réseau de distribution d’air ?

Gérer

Courants d’air ?

Repérer le problème Projet à étudier
Les occupants se plaignent-ils de courants d’air froids ?

Concevoir

Les grilles d’amenées d’air naturelles sont-elles disposées à plus de 1,8 m de hauteur et au-dessus de corps de chauffe ?
L’air neuf est-il préchauffé ?

Concevoir

Nuisances acoustiques ?

Repérer le problème Projet à étudier
Le niveau de bruit mesuré dépasse-t-il les exigences réglementaires ?

Améliorer

Les occupants se plaignent-ils d’un bruit excessif du système de ventilation ?

Gérer

Quelle est l’origine du bruit (bruit extérieur, bruit de ventilateur, sifflement de l’air dans une bouche) ?

Améliorer

Un silencieux est-il disposé à la sortie du ventilateur ?

Améliorer

Le ventilateur est-il raccordé au réseau de distribution par un manchon souple ?

Améliorer


Audit complet avec classement des mesures à prendre ?

Évaluer

Audit de la ventilation hygiénique d’un bâtiment existant pour le Responsable Énergie

Calculs

Audit de la ventilation hygiénique d’un bâtiment existant pour l’auditeur (xls)