Date : page réalisée sous l’hégémonie Dreamweaver

Auteur : les anciens

Notes :

11/03/09, par Julien

  • HTML -> Textes & Images
  • Corrections Antidote
  • Ajout page Commentaires

17/03/09, par Julien

  • Vérification WinMerge

Style css des tableaux : Thibaud

Juin 2009 : mise en page et liens internes, Sylvie.

Puissance en fonction du nombre de copies par minutes

Le marché étant tellement vaste, on se réfère à une étude menée par ouverture d'une nouvelle fenêtre !Energy Star qui intègre sur son site un module de calcul des consommations de différents équipements de bureautique.
Les tableaux et les graphiques ci-dessous montrent des puissances moyennes pour des photocopieuses couramment rencontrées sur le marché en intégrant trois modes de fonctionnement (actif, attente et arrêt).

Photocopieuses conventionnelles Puissance moyenne [W]
(ouverture d'une nouvelle fenêtre !source Energy Star)
Mode arrêt Mode attente Mode marche
Photocopieuse basse vitesse
(0-20 copies par minute).
8 110 115
Photocopieuse moyenne vitesse
(21-44 copies par minute).
17 163 177
Photocopieuse haute vitesse
(> 45 copies par minute).
33 259 313

Source Energy Star.

Pour montrer l’importance de la prise en charge de l’efficience énergétique des équipements par les constructeurs, les tableaux et les graphiques ci-dessous montrent des puissances moyennes pour des photocopieuses labellisées sur le marché en intégrant trois modes de fonctionnement (actif, attente et arrêt).

Photocopieuses labellisées Puissance moyenne [W]
(ouverture d'une nouvelle fenêtre !source Energy Star)
Mode arrêt Mode attente Mode marche
Photocopieuse basse vitesse
(0-20 copies par minute).
2 34 115
Photocopieuse moyenne vitesse
(21-44 copies par minute).
11 97 177
Photocopieuse basse vitesse
(> 45 copies par minute).
12 199 313

Source Energy Star.

Comme pour la plupart des autres équipements de bureautique, c’est la maîtrise des puissances dissipées en mode « attente » qui prédomine; en effet, dans la plupart des institutions, les périodes pendant lesquelles les équipements de bureautique sont en « standby » dépassent largement les autres périodes signifiant que c’est à ce niveau que se marque la différence énergétique.

Mode de fonctionnement

Une étude américaine (LBNL 2004 : Lawrence Berkeley National Laboratories) sur les consommations d’énergie électrique montre que les photocopieuses sont branchées 365 jours/an.
Pour des équipements non labellisés le nombre d’heures de fonctionnement par type de mode est repris ci-dessous sous forme de tableau et de graphique :

Photocopieuses non labellisées Heures par jour
(ouverture d'une nouvelle fenêtre !  source Energy Star)
Mode arrêt Mode attente Mode marche
Photocopieuse basse vitesse
(0-20 copies par minute).
6,2 8,9 8,9
Photocopieuse moyenne vitesse
(21-44 copies par minute).
3,2 8,2 12,6
Photocopieuse basse vitesse
(> 45 copies par minute).
3,4 7,4 13,2

Source Energy Star.

Idem pour les équipements qui ont le label Energy Star :

Photocopieuses labellisées Heures par jour
(ouverture d'une nouvelle fenêtre !  source Energy Star)
Mode marche Mode attente Mode arrêt
Photocopieuse basse vitesse
(0-20 copies par minute).
13,1 1,2 9,7
Photocopieuse moyenne vitesse
(21-44 copies par minute).
12,4 2,4 9,2
Photocopieuse basse vitesse
(> 45 copies par minute).
8,2 3,6 12,2

Source Energy Star.

Lorsque les constructeurs d’équipements de bureautique tiennent compte du label Energy Star, on se rend compte que les temps d’arrêt prédominent sur les deux autres modes; ce qui est tout bénéfice pour la réduction des consommations d’énergie.

Consommation énergétique

Les photocopieurs et les imprimantes laser fonctionnent suivant le même principe. En fonctionnement, un photocopieur typique consomme, par rapport à sa consommation globale,

  • 75 % pour le chauffage du tambour de fusion et du cylindre photosensible,
  • 15 % pour l’électronique de commande,
  • 10 % pour l’entraînement et l’exposition.

En mode stand-by, une consommation d’énergie est nécessaire principalement pour maintenir les éléments chauffants à une température minimum leur permettant d’être opérationnels instantanément. Les photocopieurs ayant, comme les imprimantes, une utilisation fort intermittente, c’est sur cette consommation résiduelle qu’il faudra agir en priorité.
Suivant les puissances dissipées au niveau des différentes types de photocopieuses caractérisées par leur cadence de copies, l’étude américaine menée par Energy Star donne une estimation des consommations d’énergie électrique dans le tableau suivant et sous forme graphique pour différents types de gestion :

Photocopieuses labellisées Consommation énergétique
(ouverture d'une nouvelle fenêtre !  source Energy Star) [kWh/an]
Gestion basse énergie activée
Gestion basse énergie présente mais désactivée
Gestion conventionnelle
Photocopieuse basse vitesse
(0-20 copies par minute).
433 751 747
Photocopieuse moyenne vitesse
(21-44 copies par minute).
730 1 355 1 317
Photocopieuse basse vitesse
(> 45 copies par minute).
1 696 2 373 2 252

Source Energy Star.

Il faut toutefois rester prudent par rapport aux heures journalières et aux jours prestés annuellement au niveau de cette étude, car comme tout le monde le sait, les américains ne s’arrêtent jamais de travailler, sauf naturellement pour le « thanksgiving ».
L’étude prend 365 jours par an pour calculer les temps intervenant pour les modes « en marche », « en attente » et « arrêt ». Or en Belgique, on tient compte des périodes de congés en se basant sur 240 jours de travail par an; ce qui change un peu la donne.
Plus intéressant, c’est de constater que les consommations électriques diminuent de manière draconienne (entre 30 et 45 %) lorsqu’on passe d’un équipement non labellisé sans gestion énergétique à un équipement labellisé dont la gestion est activée.